Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

SOLDES -10% SUPP. POUR 2 ARTICLES AVEC LE CODE SOLDES10

PAIEMENT EN 3X SANS FRAIS DÈS 200€

FRAIS DE LIVRAISON & ÉCHANGES OFFERTS

PAIEMENT SÉCURISÉ EN 1 CLIC

Carte Blanche : rencontre avec Véronique de Soultrait

C’est à l’occasion de la sortie de notre pré-collection AH24 ARTY, inspirée par l’art sous toutes ses formes, que nous sommes partis à la rencontre de Véronique de Soultrait, une artiste qui nourrit depuis plusieurs années un amour pour la corde dans tous ses états.
C’est au cœur de son atelier, dans le 3e arrondissement de Lyon, qu’elle nous a accueillis. Artiste aux multiples facettes, elle est aujourd’hui entourée d’une équipe de 6 collaboratrices, avec qui elle crée des projets sur mesure en collaboration avec des décorateurs et des designers d’exception.

devernois-veroniquedesoultrait
Bonjour Véronique, merci de nous accueillir dans votre atelier. Pourriez-vous nous expliquer comment tout a commencé ?
[VDS]. : Je suis passionnée par la dentelle et les crochets anciens depuis toujours. Au tout départ, j’ai commencé par la création d’une collection de coussins que je recouvrais de lin ou de macramé que je réalisais, mélangés à différentes matières, des plus simples aux plus rustiques. J’ai ensuite eu à cœur de créer mon propre motif, mon propre univers et surtout, après un apprentissage aux beaux arts, m’orienter vers des décors muraux.

J’ai exercé pendant 25 ans le métier de peintre en décors trompe l'œil et patines. Mais c’est finalement vers la création de tableaux à base de cordes, et non plus de peinture, que je me suis tournée.

D’où puisez vous votre inspiration pour aboutir à toutes ces créations ?
[VDS]. :Mon travail s'inspire fortement des années 30. Le cubisme occupe une place centrale dans ma création. Il a été grandement inspiré par l'art tribal et les motifs ethniques, par l’Afrique, l’Asie, ce qui crée une fusion unique entre ces différentes cultures. A 60 ans, mon parcours est le reflet de multiples influences accumulées au fil des années. Ces inspirations proviennent de tout ce que j'ai aimé et exploré au cours de ma vie. Mon passage par la faculté d'Histoire de l'Art a également marqué ma vision artistique. J'y ai développé une véritable passion pour les peintres de toutes époques et horizons, ce qui se retrouve aujourd'hui dans la diversité et la richesse de mon travail.

Avec quelles matières travaillez-vous ?
[VDS]. :Nous travaillons de préférence des matériaux naturels, du chanvre, du coton, mais nous sommes forcés d’élargir la gamme car nous avons beaucoup de demandes de fils d’or. Nous travaillons avec les établissements Carlhian, qui sont les derniers à Lyon à faire du fil d’or.
Nous intégrons également souvent du métal, beaucoup de toile de jute. On peut travailler dans un esprit très nature, avec du rafia, de la corde papier, très typique des années 50 scandinaves, de la sangle de tapissier, du bambou, de la jacinthe d’eau, du coton ciré, coton artisanal naturel. On essaie de travailler avec des fournisseurs locaux, principalement de la Haute-Loire, ou pour certains en Espagne. Mais toujours en Europe.

Qu’est ce que vous aimez dans votre métier ?
[VDS]. :Ce que j’aime dans ce métier, c'est l'abondance constante de nouvelles idées. On ne s’ennuie jamais. Les contraintes imposées par les clients, que ce soit en termes de formes ou de couleurs, sont en réalité des tremplins qui nous poussent à repousser nos limites, à mener des recherches approfondies, et à explorer des univers inédits. Ce processus de création devient un savant mélange entre notre identité propre et ces nouvelles inspirations. J'y retrouve souvent des éléments qui me sont chers, des échos de mon passé aux Beaux-Arts.
L'un de mes grands plaisirs est de partir à la découverte de nouveaux fournisseurs, de dénicher des trésors, de chiner des pièces uniques. La recherche est au cœur de notre travail et représente une de mes missions principales, que j'accomplis toujours avec beaucoup d’enthousiasme. C'est cette quête perpétuelle de nouveauté et d'authenticité qui nourrit notre créativité et fait de chaque projet une aventure passionnante.

Lorsque vous créez, que vous cherchez un nouveau motif, vous préférez être en ville ou à la campagne ?
[VDS]. :J'adore être ici, dans mon atelier. C'est ma seconde maison, l'endroit où je me sens le mieux pour créer. Pour moi, la création demande un espace mental, un temps de silence intérieur que je m'efforce de trouver. Heureusement, grâce à mon équipe qui prend en charge la fabrication, j'ai désormais beaucoup plus de temps libre. Ce sont des moments précieux où j'ai besoin d'être seule, pour vraiment plonger dans mon processus créatif.

Arrivez-vous à prendre du temps pour nourrir votre créativité ?
[VDS]. : Le soir, lorsque je parviens à rester un peu plus tard et me retrouve seule, c'est là où je redeviens vraiment moi-même. J'oublie le quotidien et la notion du temps, me permettant de faire des essais sans interruption. C'est un moment précieux pour rêver, faire des croquis et nourrir ma réflexion.
Mon atelier est surchargé, mais c’est essentiel à ma stimulation visuelle. J'y retrouve des éléments de projets passés, prêts à être réexplorés et transformés. C'est un cycle continu : revenir sur des idées et les réinterpréter différemment. Je dirais que seulement 30% de mes essais aboutissent à quelque chose de commercialisable. Il faut accepter de prendre ce temps et de reconnaître que tout ne sera pas toujours un succès immédiat. Parfois, ce qui semble infructueux à un moment donné peut être réutilisé de manière innovante plus tard.

Souhaitez-vous nous parler plus en détail de certaines créations ?
[VDS]. : Le mandala XXL : une œuvre que j'ai créée, fortement inspirée par Sonia Delaunay, pour un client à New York. J'ai eu carte blanche pour les coloris, et j'ai exploré des variations inspirées par la nature, avec cette touche très solaire au centre. Mon travail est également imprégné par le yoga, les énergies et les aspects plus spirituels de la vie. Ces éléments sous-jacents apportent une profondeur unique à mes créations. On y retrouve également une influence cosmique, avec des références subtiles aux planètes et à l'univers.

Pour découvrir le travail de Véronique de Soultrait, rendez-vous sur : veronique-de-soultrait.com

À lire aussi

Les icônes mode Devernois

Les icônes mode Devernois

Charlotte Rampling, Lady Di, Inès de la Fressange ou encore Carole Bouquet, leur style intemporel et classique-chic transcende les époques sans prendre une ride. Décryptage de celles qui ont fait...

En savoir Plus

Nouveautés

Nouveautés

Soldes d'été

Soldes d'été
Panier
Félicitations ! Vous pouvez bénéficier du paiement en 3x sans frais ! Plus que 200€ pour bénéficier du paiement en 3x sans frais !
Plus de produits disponibles à l'achat